Pénurie de carburants ou pas ?

Voici l’article intégral publié sur le site de seine-et-marne.gouv.fr

APPROVISIONNEMENT

pompe-a-essenceMalgré des tensions sur la disponibilité de certains carburants en raison de blocages ou tentatives de blocages de sites pétroliers, il n’y a pas lieu de craindre une pénurie sur la région Ile de France.

Les stocks sont suffisants dans les dépôts et l’approvisionnement se fait normalement par les ports auxquels sont souvent reliés des pipe-lines, ainsi que des voies ferrées.

Il faut rappeler que 50 % du gazole est importé, nous avons donc un flux régulier d’importations. Le volume des stocks est en moyenne d’environ 115 jours de consommation, soit presque quatre mois.

L’afflux vers les stations-service produit une consommation beaucoup plus élevée qu’habituellement, ce qui provoque des difficultés.

Le Gouvernement et les opérateurs ont donc pris les mesures pour intensifier le réapprovisionnement des stations-service, en libérant les dépôts bloqués depuis l’extérieur, en augmentant le nombre de camions et en accélérant les rotations.

L’accès aux dépôts, et particulièrement ceux libérés au cours des trois derniers jours, sera maintenu le temps nécessaire. Les forces publiques resteront mobilisées.

La situation sur la disponibilité des carburants doit donc se stabiliser.

Le gouvernement suit heure par heure l’évolution de la situation et mettra tout en œuvre pour assurer un retour à la normal, le plus rapidement possible.

En Ile de France, le fort afflux des clients dans les stations-service ce week-end a entraîné des ruptures de disponibilité du carburant dans la région mais de manière inégale. Des livraisons importantes ont été mises en place depuis lundi 23 mai au matin depuis les dépôts d’Ile-de-France afin de pallier ces ruptures.
 
35 à 45 % des stations sont en difficulté mais ce chiffre varie d’un département à un autre,  au sein même de chaque département et en fonction du moment de la journée.
 
Il est demandé aux automobilistes à ne pas modifier leurs habitudes de consommation de carburants.

Arrêté préfectoral portant interdiction de vente de carburant sous forme conditionnée (nourrice, cubitainers, jerricans, bidons…)

arrêté-interdiction

Laisser un commentaire